Pourquoi arrêter le sucre et comment gérer le manque ?

Nous savons aujourd'hui, sans ambiguïté, que la surconsommation de sucre est mauvaise pour la santé. Elle est à l'origine de troubles comme le diabète, l'obésité ou d'autres dégénérescences pour la santé, notamment au niveau cardio-vasculaire. Ce que nous savons aussi, c'est que, au delà de son caractère addictif, cette consommation a également des impacts au niveau psychologique et peut amener des états de fatigue, de dépression et de baisse de performance cognitive.
Autant de raisons qui font que l'idée d'arrêter de manger du sucre n'est peut être pas seulement une idée de hippie, mais bel et bien un passage important pour qui veut revitaliser corps et esprit, et favoriser une bonne santé.

Mais faut-il vraiment arrêter tous les sucres ? Définitivement ? Et comment gérer la sensation de manque ?

C'est ce que nous allons voir maintenant !

Sommaire :


1. Les différents sucres
2. Quel est le problème ?
3. Astuces
4. Notes & Conclusion

Temps de lecture : 6 à 10 minutes

Les différents sucres

Il existe différentes formes de sucre.

Pour vous donner un ordre d'idée, tout ce qui se termine par "ose" (à part hypnose) sur les étiquettes des aliments est une forme de sucre : glucose, lactose, fructose, etc.

Généralement, quand on décide d'arrêter le sucre, on parle souvent du saccharose, qui correspond au sucre alimentaire ajouté dans les aliments ou que l'on connait sous la forme de sucre de table. Ensuite il y a le fructose que l'on trouve dans les fruits. Et puis le glucose, qui est un sucre lent présent dans les pâtes par exemples.
Je ne vais pas vous faire toute la liste, il y a de très bons sites qui traitent très bien le sujet bien en détails.

Ce qu'il faut retenir c'est que tous ne se valent pas.

Le sucre raffiné (sucre blanc ou sucre industriel, dont la forme la plus démoniaque est le sirop de glucose-fructose) a été complètement dépouillé de tous ses nutriments, minéraux, vitamines et fibres. Il n'y a, en lui, plus rien d'autre que du sucre. L'intérêt est de pouvoir le conserver et le stocker plus facilement, mais son indice glycémique* est énorme et nos pauvres cerveaux et nos pauvres corps en prennent pour leur grade quand on en ingère.

À contrario, lorsque l'on mange du sucre dans un fruit, la molécule de sucre est reliée à tous les autres nutriments, et ces nutriments ont un rôle important (au delà d'alimenter le corps de choses utiles) : celui de diminuer l'indice glycémique*. Ce qui signifie qu'à quantités équivalentes de sucre, l'indice glycémique sera plus bas dans un fruit grâce à l'action des fibres notamment.

*Indice glycémique :
La glycémie représente le taux de sucre dans le sang. Les glucides qui font grimper fortement et rapidement la glycémie ont un IG (indice glycémique) élevé. Ceux qui ont peu d'influence sur la glycémie ont un IG bas.

Quel est le problème d'une glycémie élevée ?

La mort.

(Je plaisante ^^)

Enfin, comme pour beaucoup de choses et comme disait Paracelse, "c'est la dose qui fait le poison" (précepte à mettre en perspective avec chaque produit potentiellement toxique). 

Lorsqu'un produit sucré arrive dans l'organisme, celui ci répond alors en produisant de l'insuline. L'insuline permet de baisser le taux de glycémie et de permettre au sucre de pénétrer dans les cellules du corps. Jusque là, rien d'anormal, notre organisme a besoin de sucre pour de nombreuses fonctions vitales.

Un des problèmes avec les produits à l'indice glycémique élevé est que le corps les reçoit comme une décharge violente. Il réagit alors par une réponse proportionnelle avec un pic d'insuline. Mais la répétition de cette violente décharge use le corps et est à l'origine de certains diabètes. Si on peut éviter...

Un autre problème se situe au niveau du cerveau. Le sucre nous rend accro en déréglant notre système de récompense, en abîmant les connexions neuronales et en épuisant les stocks de sérotonine (neurotransmetteur grandement lié au bien-être). Après les pics de satisfaction, on se retrouve vite fatigué,  irritable, en perte de concentration ou de mémoire.
Autre point, on devient de moins en sensible au sucre à force d'en consommer de façon déraisonnable, ce qui lui fait perdre de ses impacts positifs sur le moral et le goût des aliments.

Pour autant, NOUS AVONS BESOIN DE SUCRE dans l'organisme.

Mais pas comme ça. Pas un sucre pauvre, dépouillé de la synergie de ses alliés et de ses nutriments. Et pas à cette fréquence et dans ces quantités !  

Parce que, pour revenir à la petite blague d'humour noir du début : oui, manger de mauvais sucres dans de mauvaises proportions nous tue à petit feu et abîme nos corps et nos cerveaux, qui pourtant méritent tellement mieux que ça !

Le saviez-vous ?
On trouve du "mauvais sucre" dans à peu près 75% des plats industriels ? Le pain de mie, le jambon, les sauces, des fromages, des saucisses, certains légumes en conserve, etc.
Regardez les étiquettes (les mots en "ose"), vous verrez qu'il y en a partout et dans toutes sortes de produits qui ne sont pas censés être sucrés.

Je n'en ai pas parlé plus tôt mais il me parait important de le souligner, ça peut aider à se motiver un peu : le corps a besoin d'une certaine quantité de sucre. MAIS, au delà de cette quantité nécessaire, il va le convertir en graisses. Oui, en graisses. Et c'est d'ailleurs le sucre qui nous fait prendre le plus de poids, bien plus que les aliments gras.

Ceci étant dit, je vous invite à passer à la suite !

Je vais vous partager quelques petites astuces pour vous aider à rééquilibrer la balance.

Arrêter le sucre et retrouver la ligne

Astuces pour arrêter de manger du sucre et faciliter le sevrage

  1. Sachez pourquoi vous voulez diminuer ou arrêter le sucre démoniaque (le sucre raffiné quoi ^^). Il peut y avoir des symptômes de manque au début, des petites crises du petit monstre du plaisir immédiat qui réclame sa dose. Savoir pourquoi on le fait permet de garder le cap.

  2. Si il y a envie de grignotages, préparez vous des grignotages sains ! Du genre mélange d'oléagineux (noix de cajous, amandes, noix) ou fruits secs. Ce sera toujours plus sain que du sucre industriel et au moins, il y a des nutriments dedans.

  3. Que la possibilité de grignoter des choses plus saines ne soit pas un prétexte pour grignoter tout le temps ;). Rappelez vous pourquoi vous voulez arrêter de manger du sucre.

  4. Trouvez d'autres moyens de vous faire du bien au moral.

  5. Faites vous plaisir au niveau gustatif, explorez !

  6. Mangez lentement pour être bien rassasié.

  7. Faites vous plaisir avec des boissons saines (citronnade maison, infusions, jus maison).

  8. Soyez curieux de l'expérience que représente le fait de se libérer de l'emprise du sucre.

  9. Il n'y a pas de juste quantité de sucre à ingérer, faites en fonction de votre projet, de votre motivation, de vos valeurs. Tout est question de choix, à vous de trouver votre équilibre santé/plaisir/excès.

  10. Le plus important, c'est de redevenir acteur/actrice de son alimentation. On n'est pas des oies à gaver avec la première merde vendue (oups, pardon). Sachons reprendre notre place et donner au corps ce dont il a besoin.

Notes & conclusions

  • Il existe plusieurs formes de sucres
  • Le sucre raffiné est un sucre pauvre au niveau nutritionnel et avec un indice glycémique très élevé
  • Il abîme le corps et est une des cause du diabète ainsi que de l'obésité
  • Le circuit de la récompense, dans le cerveau, est déréglé
  • Le sucre rend accro et fatigue l'organisme (irritabilité, baisse d'énergie et de concentration, perturbation du sommeil, affection de la mémoire)
  • Nous avons besoin de sucre dans l'organisme mais à des niveaux beaucoup plus bas que ceux que la société occidentale pousse dans notre assiette
  • Les sucres présents naturellement dans les aliments ont un indice glycémique beaucoup moins élevés et ils sont souvent accompagnés de nombreux nutriments
  • Le sucre industriel se trouvent dans 75% des plats industriels

Le partage c'est de l'amour. Soyez amour ! ❤️

Si cet article ne vous a pas plu, dites le moi dans les commentaires pour que je puisse l'améliorer et l'enrichir à l'avenir. 👍
Si vous l'avez aimé
et que vous souhaitez me soutenir, sentez vous libre de le partager.  💕
Et si vous avez tout simplement des questions ou un besoin d'approfondir, l'espace reste également ouvert. 🙂

Amicalement,

Thomas Dupont

À propos de l'auteur

Fondateur de ZenLab, Coach et Hypnothérapeute. J'ai créé et pensé ce blog comme étant l'extension de mon travail en cabinet auprès de mes clients. Il sera le terreau fertile pour de nouvelles explorations et un rassemblement d'informations et d'exercices utiles pour continuer à progresser dans l'autonomie.

>

❤️

Voulez-vous recevoir votre

NewsBox

?